Return to site

Berthe Morisot

L'impressionniste

J'aime l'allure des femmes dans l'oeuvre de Berthe Morisot. Une des seules artistes féminines dont on peut admirer l'oeuvre au Musée d'Orsay, avec Rosa Bonheur et Marie Laurencin...Cantonnée aux sujets féminins, scènes d'intérieur ou de jardin, elle a peint de nombreuses femmes dans leur activité mélancolique et résignée de la vie rangée des bourgeoises de cette fin de siècle. Elle compense la monotonie des thèmes traités par la rapidité de sa touche qui lui permet de saisir la vérité des instants. Ces instants où l'on ressent, avant toute chose à mon sens, l'ennui des femmes de son milieu, promenant les enfants au jardin, observant les bébés dormir ou contemplant la vue de la fenêtre. Mais où vibrent aussi le désir de peindre, l'envie de créer qui bouillonne et donne à toutes ces robes et étoffes des vibrations de couleur, des éclats qui se fondent dans le décor ou en surgissent avec vigueur.  Son oeuvre m'a inspiré des silhouettes corail, orange saumon comme les surgissements des fleurs de ses jardins ou les corsages chatoyants des jeunes filles de ses tableaux. Ma ligne Berthe reprend le principe des corsages ajustés, qui soulignent le buste, et s'épanouissent en basques à l'arrière de la taille. Et les belles jupes amples avec des drapés devant et des bouillonnés à l'arrière. Comme cette femme penchée sur une balustrade avec une fillette à côté d'elle, comme cette autre femme debout, qui nous interroge du regard dans une scène d'intérieur. Ou tout simplement comme elle, vêtue de noir et peinte par Manet, son beau-frère.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK